ITALIE : L’EUROPE CONTRE LA VOLONTÉ DES PEUPLES ?

Le 27 mai, le président italien a refusé la proposition d’un gouvernement de coalition eurosceptique formé par Guiseppe Conte poussant ce dernier à refuser la fonction de chef de gouvernement. À la demande de Sergio Mattarella, Carlo Cottarelli, ancien haut fonctionnaire du FMI est appelé à former un « gouvernement technique » dans l’attente des prochaines élections législatives. Ce revirement de situation est autant salué que décrié. Quand une partie des Italiens réaffirme l’attachement de Rome à l’intégration européenne, l’autre dénonce l’emprise politique et économique de Bruxelles sur leur pays. Alors, l’Europe agit-elle contre la volonté des peuples ? Nous en discutons avec Giuliano da Empoli, ex-conseiller de Matteo Renzi et directeur du think tank Volta, Dominique Reynié, politologue et directeur de la Fondation pour l’innovation politique, ainsi que Michaela Wiegel, correspondante à Paris du Frankfurter Allgemeine Zeitung.

L’émission 28 minutes dans son intégralité ici.