C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris la mort d’Olivier Ferrand. Olivier était un esprit brillant, ouvert, généreux ; incroyablement inventif, il était un inlassable organisateur. A la tête de Terra Nova, il a joué un rôle majeur dans la vie et le développement de nos think tanks. Au travers de multiples échanges entre nos deux Fondations, Terra Nova et Fondapol, nous avions noué d’intenses relations intellectuelles et politiques. La disparition d’Olivier Ferrand est une très grande perte pour nous tous.
Je pense à sa famille, à sa femme et à sa fille et je leur adresse mes plus sincères condoléances.