Le grand débat sur la transition énergétique donne lieu à d’abondantes controverses insuffisamment documentées, au risque de biaiser les discussions et de rendre finalement impossible les bonnes décisions publiques.

La Fondation pour l’innovation politique a publié plusieurs contributions sur ces enjeux énergétiques. Nous pensons utile d’y revenir dans le cadre des présupposés suivants : alors que relever le défi climatique doit être une priorité absolue et que, depuis au moins deux siècles, nos sociétés ont montré que leurs ambitions en termes de niveau de vieet de style de vie entraînaient une dépendance croissante à l’énergie, toutes sources confondues, l’hypothèse d’une réponse au défi climatique par une décroissance de la consommation d’énergie ne correspond ni à la marche économique, démographique, technologique et sociale du monde, ni à ce que les populations sont en mesure d’accepter compte tenu de leurs attentes légitimes de progrès. En conséquence, il nous semble que la combinaison de la prise en considération de l’impératif climatique et de la satisfaction des besoins et des attentes de nos sociétés appelle un système de production et de distribution d’une énergie décarbonée.

Pour réfléchir à ce thème que chacun perçoit comme central, la Fondation pour l’innovation politique organise le 6 février 2019 de 9h à 13h un colloque intitulé « Impératif climatique : le retour de la fée Électricité ». Nous publierons dans le cadre de cette rencontre une série d’études accompagnant la discussion.

Inscrivez-vous.