En 2004, dans son Rapport sur la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, Jean-Christophe Rufin notait une diminution du rôle de l’extrême droite dans la responsabilité des violences antisémites et, en revanche, une augmentation de celui d’une frange de la jeunesse issue de l’immigration.

Aujourd’hui, est-ce vérifié ? Pour le savoir, la Fondation pour l’innovation politique a lancé un travail inédit comprenant deux enquêtes d’opinion réalisées par l’Ifop : une première administrée online, porte sur un échantillon de 1005 personnes représentatif des Français âgés de 16 ans et plus ; une deuxième enquête, administrée en face-à- face, porte sur un échantillon de 575 personnes déclarant être nées dans une famille de religion musulmane, françaises ou non, vivant en France, âgées de 16 ans et plus et une troisième enquête pose une question sur l’État d’Israël à un échantillon de 999 personnes, administrée par téléphone.

Les principaux résultats commentés de cette enquête sont présentés dans le document L’antisémitisme dans l’opinion publique française. Nouveaux éclairages.

Télécharger en format PDF les données de la première enquête

Télécharger en format PDF les données de la deuxième enquête

Télécharger en format PDF le rapport complémentaire

L’ensemble des données de cette enquête sont disponibles en format Excel sur « Data.fondapol » cliquant ici.