Accueil Fondapol » Politique 2.0 » Le vote par Internet en Estonie

Le vote par Internet en Estonie

par , le

L’Estonie, qui a créé le premier système national de vote par Internet, a finalement rendu public le code source de son logiciel de vote afin d’apaiser les critiques qui se sont manifestées de longue date. «C’est une nouvelle étape vers un système transparent », a déclaré en juillet dernier Tarvi Martens, président du comité de vote électronique en Estonie.  » L’idée, qui a été le résultat d’une série de débats avec de nombreux experts en informatique estoniens et le Comité de vote électronique, a enfin été mise en oeuvre en Estonie.

Martens et ses collègues ont mis l’intégralité du code source sur GitHub. La transmission du code source n’aurait été possible auparavant que dans le cadre de contrats de confidentialité.

L’Estonie pratique le vote électronique national via sa carte d’identité numérique depuis 2007. Une carte d’identité numérique est accessible à tous les Estoniens et les résidents légaux. Cette carte utilise un logiciel de cryptage qui permet aux organismes gouvernementaux d’exécuter diverses fonctions sécurisées en ligne liées à l’identité d’un utilisateur. Il s’agit notamment des transactions financières, des billets de transport en commun et des dossiers d’admission des étudiants à l’université.

Avec cette infrastructure, le gouvernement estonien a commencé à tester le vote par Internet lors des élections locales en 2005. Deux ans plus tard, la procédure s’est élargie aux élections nationales. Lors des élections européennes de 2009, 15 % des suffrages exprimés ont été soumis en ligne. Ce nombre est passé à près de 25 % pour les élections législatives nationales de 2011.

Par mesure de sécurité, les électeurs estoniens peuvent soumettre leur bulletin de vote autant de fois qu’ils le souhaitent pendant une période de vote, dite « vote par anticipation« , qui s’étend du dixième jour au quatrième jour avant le jour du scrutin. Ceci est nécessaire afin de garantir qu’à la fin, une seule voix est comptée pour chaque électeur. Afin de s’assurer que l’électeur exprime sa volonté réelle, il est autorisé à modifier autant de fois qu’il le souhaite son vote électronique en ligne ou en se rendant dans les bureaux de vote où est organisé le vote par anticipation. À l’échelle nationale, les tribunaux ont confirmé la validité du vote par Internet que certains citoyens avaient contesté. Les détracteurs du vote par Internet continuent cependant d’affirmer que bien que la publication du code source des logiciels de vote soit un progrès vers la transparence, il n’est jamais prouvé que ce même code soit utilisé le jour de l’élection.

Claude Sadaj

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>