L’affaire Sarah Halimi et le tabou du «nouvel» antisémitisme

le 17 juillet 2017

FIGAROVOX/DECRYPTAGE – Kobili Traoré, l’homme qui a battu et défenestré Sarah Halimi le 4 avril à Paris, a été mis en examen pour homicide volontaire. A ce stade, le caractère antisémite du meurtre n’est pas retenu. Pour Caroline Valentin, cette affaire est symptomatique du déni français autour de l’antisémitisme arabo-musulman. Dans la nuit du 4 […]

Lire la suite