Accueil Fondapol » Etudes » Etat, Puissance publique »

  • Auteur: Fondapol
  • 11 juillet 2014
  • Agriculture, Environnement

Laurence Daziano – L’urbanisation du monde. Une chance pour la France

Les performances économiques des pays émergents s’accompagnent d’une urbanisation galopante qui précipite la constitution de grandes métropoles, à leur tour vectrices de croissance économique. Prenant comme point de départ ce phénomène majeur, cette note de la Fondation pour l’innovation politique met en avant la nécessité de mobiliser l’offre industrielle et de services française face à l’urbanisation des pays émergents. L’auteur, Laurence Daziano, Maître de Conférences en économie à Sciences Po et membre du Conseil scientifique de la Fondation pour l’innovation politique, rappelle nos atouts pour réussir l’équipement et le développement des métropoles mondiales émergentes – les transports, l’énergie, l’eau, le traitement des déchets, les services urbains… – et contribuer ainsi au développement de nos entreprises. Lire la suite

  • Auteur: Pascal Salin
  • 28 mai 2014
  • Dette publique

Pascal Salin – Que peut-on demander à la politique monétaire ?

Par cette publication, la Fondation pour l’innovation politique espère contribuer à éclairer le débat sur la politique monétaire en rappelant les enjeux fondamentaux, trop souvent oubliés. Il est essentiel de garder présent à l’esprit le rôle de la monnaie et le fonctionnement des systèmes monétaires avant de pouvoir définir une politique monétaire. Lire la suite

  • Auteur: Robin Rivaton
  • 11 avril 2014
  • #cestnous

Robin Rivaton – Taxer mieux, gagner plus

Cette note de la Fondation pour l’innovation politique plaide en faveur d’un nouvel impôt remplaçant l’impôt sur le revenu, la CSG-CRDS, les prélèvements sur les capitaux mobiliers et l’impôt sur la fortune. Ce nouvel impôt, acquitté par tous, suppose la suppression de toutes les niches fiscales et repose sur deux taux (5 % pour les revenus inférieurs à 12 000 euros et 20 % au dessus). L’auteur, Robin Rivaton est économiste, membre du Conseil scientifique de la Fondation. Cette note s’inscrit dans la série des travaux que la Fondation pour l’innovation politique consacre à l’enjeu fiscal. Lire la suite

  • Auteur: fondapol
  • 3 avril 2014
  • Etat, Puissance publique

Kevin Brookes, Benjamin Le Pendeven L’Etat innovant (2) : Diversifier la haute-administration

Cette note est le second volet d’une série de notes proposant de rénover l’Etat. Elle fait suite à un premier texte qui appelle à renforcer les think tanks.

Kevin Brookes, doctorant en science politique à l’Institut d’Études Politiques de Grenoble et Benjamin Le Pendeven, co-fondateur de Softcorner, proposent une étude comparative des think tanks aux États-Unis et en France. Ils regrettent le monopole qu’exerce la haute administration française en matière d’expertise qui nuit à l’innovation et au dynamisme de nos politiques publiques. Lire la suite

  • Auteur: Fondapol
  • 3 avril 2014
  • Etat, Puissance publique

Kevin Brookes, Benjamin Le Pendeven – L’Etat innovant (1) : Renforcer les think tanks

Cette nouvelle publication de la Fondation pour l’innovation politique se découpe en deux notes qui proposent de rénover l’État en renforçant les think tanks et en diversifiant le recrutement de la haute administration.
Kevin Brookes, doctorant en science politique à l’Institut d’Études Politiques de Grenoble et Benjamin Le Pendeven, co-fondateur de Softcorner, proposent une étude comparative des think tanks aux États-Unis et en France. Ils regrettent le monopole qu’exerce la haute administration française en matière d’expertise qui nuit à l’innovation et au dynamisme de nos politiques publiques.
Retrouvez le second volet : L’Etat innovant (2) : Diversifier la haute administration Lire la suite

  • Auteur: Gianmarco Monsellato
  • 26 mars 2014
  • Dette publique

Gianmarco Monsellato – Pour un new deal fiscal

Dans le cadre du séminaire Bastiat organisé le 18 décembre 2013 par la Fondation pour l’innovation politique, Gianmarco Monsellato a formulé une proposition pour réformer la politique fiscale française : mettre en place un nouveau contrat fiscal à l’échelle européenne pour réconcilier la fiscalité avec le monde tel qu’il est et tirer parti de la globalisation plutôt que de la subir. Cette note s’inscrit dans la série des travaux que la Fondation pour l’innovation politique a consacrée à l’enjeu fiscal. Lire la suite

  • Auteur: Fondapol
  • 22 mars 2014
  • Collectivités locales

Julien Damon – Faire cesser la mendicité avec enfants

La nouvelle note de la Fondation pour l’innovation politique est intitulée Faire cesser la mendicité avec les enfants. Nous la devons à Julien Damon, professeur associé à Sciences Po (master Urbanisme) et membre du Conseil scientifique de la Fondation.
Il est difficile de constater que l’on peut encore tolérer l’existence de cette forme de maltraitance qu’implique la mendicité avec les enfants. Si le phénomène est juridiquement et politiquement compliqué, il est avant tout choquant du point de vue de nos valeurs politiques et morales.
Il est donc heureux de pouvoir suivre un auteur qui nous invite à poser le problème en dépassant les grilles de lectures partisanes tout autant que nationales afin de faire émerger une politique volontariste à l’échelle européenne. En effet, en dépit des efforts déployés, les Etats ne sont pas en mesure d’assurer seuls leurs missions d’assistance sociale. La protection des enfants enrôlés dans ces formes de mendicité nécessite le concours de chacun, du simple citoyen aux institutions communautaires. Lire la suite

  • Auteur: Nicolas Bouzou
  • 5 février 2014
  • #cestnous

Nicolas Bouzou – Un accès équitable aux thérapies contre le cancer

La Fondation pour l’innovation politique est heureuse de vous présenter sa nouvelle série de note qui prolongent notre événement 24 heures non stop – Le progrès, c’est nous !

Dans cette note, Un accès équitable aux thérapies contre le cancer Nicolas Bouzou, économiste pose la question du financement des nouvelles thérapies innovantes contre le cancer. Une adaptation du système de prise en charge français est nécessaire pour assurer l’équité face à des soins de plus en plus performants mais dont les coûts sont de plus en plus élevés. Lire la suite

  • Auteur: Fondapol
  • 11 décembre 2013
  • Collectivités locales

Yan de Kerorguen – Un outil de finance sociale : les social impact bonds

Dans la période de crise actuelle, la rigueur des budgets incite la puissance publique à garantir l’efficacité des résultats de ses missions sociales complexes, tout en limitant leur coût financier. Un nouvel instrument de finance sociale a l’ambition de répondre à cette question : les social impact bonds (SIB). Ces emprunts obligataires agissant dans la sphère sociale ont le vent en poupe. Expérimentées principalement dans les pays anglo-saxons, ces modalités de financement innovantes, proches du venture capital, reposent entièrement sur le paiement aux résultats. Ce modèle fournit à la puissance publique la possibilité de financer les politiques qui visent à résoudre des problèmes sociaux difficiles, dans des domaines où les pouvoirs publics peinent à trouver des fonds – les jeunes sans emploi, la délinquance, la pauvreté, la santé des plus démunis. Il peut aider à identifier les politiques efficaces, tout en permettant aux États de faire des économies. Lire la suite

  • Auteur: Jean-Patrick Brady et Stéphane Paquin
  • 22 octobre 2013
  • Education, Jeunesse

Jean-Patrick Brady et Stéphane Paquin – Sortir d’une grève étudiante : le cas du Québec

Le 17 mars 2011, le gouvernement du Québec fait une annonce déterminante : une hausse de 75 % sur cinq ans des droits de scolarité dans l’ensemble des universités québécoises qui prendrait effet l’année suivante. Cette décision allait mener à l’une des crises sociales les plus importantes vécues au Québec au cours des dernières décennies. Pour la régler, le gouvernement libéral a principalement utilisé deux stratégies : des négociations avec les étudiants ou leurs représentants, ou bien des mesures coercitives très vigoureuses. À la suite des élections générales de septembre 2013, le nouveau gouvernement formé par le Parti québécois (PQ), un parti de centre gauche, a tenté de mettre fin à cette même crise. Le but de cette note est d’expliciter les différentes stratégies gouvernementales ayant visé à régler la grève étudiante du « printemps érable » et la crise sociale qui l’accompagnait. Lire la suite