INVITÉ RTL – Dominique Reynié, professeur à Sciences Po, revient sur une enquête qui indique que 70% des juifs français ont déjà été exposés à un acte antisémite.

On commémore cette semaine les 75 ans de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz. À cet effet, Emmanuel Macron doit se rendre à Jérusalem pour l’un des plus grands rassemblement de chefs d’État jamais vu. Mais ce mardi 21 janvier, une étude Ifop pour l’American Jewish Committee montre un réel malaise chez les juifs de France.

Ainsi, 34% d’entre eux se sentent menacés au quotidien. « Nous ne menons pas la même vie en France. Nous ne menons pas la même existence« , explique sur RTL Dominique Reynié, professeur à Sciences Po et et directeur de la Fondation pour l’innovation politique.

« Une jeune femme de 22 ans, de religion juive, me disait récemment que son père avait passé durant le weekend deux heures à effacer un tag antisémite sur le palier de leur appartement », illustre-t-il. « Je ne suis pas juif, je ne suis pas du tout confronté à ça. On n’a pas du tout la même vie », martèle le politologue.

25% des agressions ont lieu dans les écoles

Ce dernier a rappelé que les questions de l’étude avaient été posées à un échantillon de juifs de France, mais aussi à un échantillon de non juifs. Les réponses illustrent une forte différences dans la vie au quotidien. « 70% des juifs que nous avons interrogés ont connu un acte antisémite. 84% des 18-24 ans ont connu un acte antisémite », révèle Dominique Reynié.

Les personnes interrogées témoignent ainsi d’une augmentation des actes antisémites, qu’il s’agisse d’agressions ou de dégradations. « Ces agressions se déroulent dans la rue, dans nos écoles. 25% des agressions antisémites se déroulent dans nos écoles. 25% de nos compatriotes juifs n’osent pas dire, sur leur lieu de travail, qu’ils sont juifs », explique-t-il.

Dominique Reynié insiste sur le fait que « nous n’avons pas cette vie quand on n’est pas juif ». Un antisémitisme qui a trouvé dans en internet le « carrefour de toutes les expressions de l’antisémitisme ». Par ailleurs, l’islamisme est la première cause de l’antisémitisme, selon les juifs de France.

Veuillez retrouver l’intégralité de l’émission ici.