Italie, populisme ou laboratoire ?

Aucune majorité n’émerge de ces élections législatives et après plusieurs semaines de négociation, un gouvernement mené par un juriste indépendant Giuseppe Conte voit le jour. D’un côté, le parti de Matteo SalviniLa Ligue du Nord arrive en tête avec 37 % des voix et de l’autre, Luigi Di Maio du Mouvement 5 étoiles qui arrive en 2ème position avec 32 % des voix. 

Un an plus tard, alors que les relations se sont tendues entre l’Italie et la France, Emmanuel Macron accordait, hier, à la télévision italienne, une interview dans laquelle il a appelé à une réconciliation entre les deux pays suite aux différentes affaires en lien avec les gilets jaunes ou encore la question migratoire.