Le patron de la Fondation pour l’innovation politique s’est associé à l’International Republican Institute américain et au think tank brésilien República do Amanhã pour réaliser une étude inédite par son ampleur (42 pays concernés, 36 395 personnes interrogées) sur l’état de la démocratie dans le monde. Leur constat n’est guère optimiste: ils ont titré cette étude «Démocraties sous tension». «Pour la première fois depuis son avènement, la démocratie a perdu l’assurance d’inspirer le monde, estime Dominique Reynié. Le cœur de la démocratie est menacé.»

Il faut dire que les résultats globaux et par pays ont de quoi être inquiétants. Si une majorité de personnes interrogées estiment que la démocratie dans leur pays fonctionne bien (51 %, en France le chiffre est de 53 %), dans le détail, les indices du malaise sont plus forts. La démocratie représentative est aujourd’hui concurrencée par la démocratie directe et l’institution parlementaire a de moins en moins la confiance des citoyens: «Dans l’ensemble de l’Union européenne, la défiance envers les Parlements nationaux atteint 60 %.»

En France, l’étude montre que «39 % de nos concitoyens pensent que d’autres systèmes politiques pourraient être aussi bons que la démocratie». Un chiffre plus élevé que chez nos voisins dans l’Union européenne (32 %). Seuls 5 % des Français estiment que les représentants élus détiennent le pouvoir contre 23 % les hommes et femmes politiques, 22 % les marchés financiers et 19 % les plus riches!