Idée. Dans la famille des grandes enquêtes de la Fondation pour l’innovation politique, je demande la démocratie. De cette nouvelle étude passionnante, menée dans 42 pays, en 33 langues auprès de plus de 36.000 personnes, il ressort le portrait des recompositions et décompositions des idées démocratiques. Selon ce qu’en pensent et ce qu’en attendent les gens. En l’espèce, dans un index de la démocratie, la France se situe au niveau de l’Italie et de la Hongrie pour ce qui relève donc de la disponibilité des Français aux idéaux démocratiques. Dans l’Hexagone, l’adhésion à une forme de « démocratie manifestante » (« gilets jaunes » obligent) est élevée. Au total, dans le monde, l’attachement aux principes reste fort, mais les interrogations sur les capacités à les réaliser sont puissantes.

Intérêt. Il faut absolument consulter les volumes de ce dossier et les données qui sont en ligne. Pour apprendre, s’étonner, se comparer. Parmi les lecteurs, les uns déploreront, les autres célèbreront. Un point important porte sur les jeunes générations, en moyenne beaucoup plus autoritaires et bien moins tolérantes. Un travail fondamental donc, sur les opinions et les aspirations, pour saisir aussi ce qui peut se profiler. Des données prédictives ?

www.fondapol.org

Julien Damon