La France et le Japon célèbrent cette année le 160e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques. Comment ces deux pays font-ils face aux problèmes globaux tels que le terrorisme, la sécurité, la question des migrants et des réfugiés ? Dans un tel contexte, quel est le pouvoir de la diplomatie publique ? La Fondation pour l’innovation politique a co-organisé avec la Fondation du Japon et la Fondation franco-Japonaise Sasakawa la cinquième édition du colloque portant sur « la collaboration entre le Japon et la France en tant qu’acteurs globaux », les 7 et 8 décembre 2018, à la Maison de la culture du Japon.

Ce symposium a réfléchi aux possibilités de coopération franco-japonaise sur la scène internationale. À l’issue de la journée, un livre édité par la Fondation pour l’innovation politique, et qui regroupe les actes du colloque de la précédente édition à Tokyo en 2017, a été remis aux participants.

Monsieur l’Ambassadeur Masato Kitera a ainsi ouvert le colloque : « À l’occasion des 160 ans de l’établissement des relations diplomatiques entre le Japon et la France, tout le raffinement de la culture japonaise est présenté à Paris ».

1ère session : La diplomatie du Japon en Asie

Le Japon et la péninsule coréenne  

Hajime Izumi, Professeur à l’Université Internationale de Tokyo

Les relations nippo-américano-chinoises aujourd’hui

Ryosei Kokubun, Président de l’Académie de Défense Nationale

Les relations nippo-américaines aujourd’hui

Akihiko Tanaka, Président de National Graduate Institute for Policy Studies (GRIPS)

La politique de défense du Japon

Guibourg Delamotte, Professeur à l’INALCO

2ème session : La politique au Japon aujourd’hui

La politique au Japon aujourd’hui

Naoto Nonaka, Professeur à l’Université Gakushuin

La politique en France et au Japon – Un point de vue comparatif 

Pascal Perrineau, Professeur à Sciences Po CEVIPOF

3ème session : Les problèmes globaux et la coopération franco-japonaise

Le phénomène populiste 

Dominique Reynié, Directeur général de la Fondation pour l’innovation politique

Comme l’a souligné Dominique Reynié en analysant le phénomène populiste, « aussi bien en France qu’au Japon, nos sociétés sont traversées par des défis communs comme la question démographique et les flux migratoires. Nous devons y réfléchir ensemble pour imaginer des réponses. Le populisme apparaît dans des phases de bouleversements historiques qui viennent mettre en défaut les institutions existantes ou les forces politiques établies. Nous avons en France un chef qui n’a pas de mouvement face à un mouvement qui n’a pas de chef. Cela en dit long sur la profonde crise que traverse notre pays. L’impopularité du Président de la République est certes spectaculaire, mais celle de l’opposition l’est tout autant. Macron n’est pas le président responsable des prélèvements obligatoires mais le dernier de la chaîne ».

Pascal Perrineau a poursuivi cet argument en déclarant « comme le montre la révolte sociale et économique des gilets jaunes, la société française semble être devenue celle de toutes les défiances. Défiance vis-à-vis des élus, des médias, des entreprises, des banques ».

La coopération franco-japonaise en Afrique

Sadaharu Kataoka, Professeur à l’Université Waseda

L’immigration et les étrangers au Japon et en France

Kazunari Sakai, Professeur à l’Université de Kobe

4ème session : La diplomatie culturelle 

La théorie de la diplomatie culturelle et l’histoire de la diplomatie culturelle du Japon

Hirotaka Watanabe, Professeur à l’Université des Etudes Etrangères de Tokyo

Selon Professeur Watanabe, « quand les Français pensent à la culture japonaise, ils ont plus à l’esprit les mangas, la mode ou la nourriture que les sciences humaines. Nous devons développer les collaborations académiques comme celle d’aujourd’hui ».

Du rayonnement à l’influence : la diplomatie culturelle de la France dans la mondialisation

Laurence Badel, Professeur à l’Université Paris 1