Association Internationale Soufie Alâwiyya (AISA) – Communiqué de presse – 26/09/2014

Paris, 26 septembre 2014- « Nous devons mettre fin à la haine et à la monstruosité » a déclaré aujourd’hui Cheikh Khaled Bentounes, le leader spirituel de l’Association Internationale Soufie Alâwiyya (AISA ONG Internationale) à propos de l’assassinat inqualifiable de Hervé Gourdel. « Cette folie meurtrière n’a rien à voir avec les préceptes de l’Islam dont ils se réclament. Ils instrumentalisent l’Islam pour servir une idéologie politique qui vise à conquérir des territoires et coloniser les esprits par la terreur. Quoi qu’ils en disent, l’Islam a toujours été et restera toujours une religion de paix et d’amour. Nous devons agir, chacun d’entre nous, pour substituer cette culture de la peur et de la haine par une véritable culture de paix. »

« Nos pensées et notre soutien vont avant tout à la famille et aux proches d’Hervé Gourdel. Nous leur présentons nos plus sincères condoléances et les assurons de notre soutien et de celui de toute la communauté musulmane », a ajouté Hamid Demmou, président de AISA ONG Internationale.

La manifestation de Paris : un appel à la solidarité

Cheikh Khaled Bentounes a participé à la manifestation qui s’est tenue aujourd’hui à Paris. Il appelle tous les musulmans à s’unir et agir pour créer cette culture de paix dont l’humanité tout entière a maintenant un urgent besoin. « Il est impératif que l’humain en nous triomphe de la monstruosité, de l’inhumain qui habite certains d’entre nous.
Nous sommes pour la vie, ils sont pour la mort.
Nous sommes pour la paix, ils sont pour la guerre.
Nous sommes pour le Mieux vivre ensemble, ils sont pour l’Apocalypse.
Nous sommes pour la fraternité, ils sont pour la haine.
Hommes, femmes, de toutes religions et de toutes cultures, levons-nous pour construire une société juste et fraternelle où l’humain triomphe de l’inhumain. »

« A tous ces crimes en Irak, en Syrie, en Libye, à ce crime horrible de trop en Algérie, sans oublier l’interminable conflit israélo-palestinien, véritable cancer du Moyen-Orient, notre réponse sera notre mobilisation pour que la paix et l’amour l’emportent sur la peur et la haine. Il ne faut pas baisser les bras devant les idéologies meurtrières et inhumaines! Nous sommes pour un monde rassembleur. Rejoignez-nous! L’humanité a besoin de chacun d’entre nous pour créer une véritable culture de paix. »

Le Congrès International Féminin pour une Culture de Paix

Cheikh Khaled Bentounes a aussi confirmé la tenue du Congrès International Féminin pour une Culture de Paix qui se tiendra du 27 octobre au 2 novembre 2014 à Oran, en Algérie, malgré la récente, et macabre, actualité. « Ce congrès prend encore plus d’importance maintenant, après ce crime. Nous avions choisi de tenir cette première mondiale en Algérie, un pays musulman qui a déjà tant souffert de l’intransigeance religieuse. Aujourd’hui, il peut être au cœur d’une culture plus juste et équitable pour toutes et tous. Les derniers événements nous démontrent que nous devons tout mettre en œuvre pour que les valeurs qui animent cette culture de paix puissent occuper un véritable espace dans nos consciences et nos sociétés. Ces valeurs, souvent associées au féminin, doivent impérativement être enseignées au sein de nos familles, de nos écoles, afin de ne jamais reproduire l’horreur vécue aujourd’hui. »

Finalement, c’est en pensant à la famille d’Hervé Gourdel, que Cheikh Khaled Bentounes, leader spirituel du mouvement soufi Alâwiyya adresse cette prière à Dieu :

« Mon Dieu, je m’adresse à Toi à travers tous les cœurs et toutes les consciences contenues dans chacun et chacune de Tes créatures pour nous délivrer de l’orgueil, de la suffisance et de la folie meurtrière qui guette chacun de nous. Fais que cette prière arrive à Toi comme une offrande de tous ceux et celles qui espèrent en Toi dans leur détresse, mais sans faiblir, et qui veulent, selon Ta volonté, vivre et partager dans la fraternité et la paix le don sacré que Tu nous as prodigué : la vie. »

Présente dans plusieurs pays du monde, « AISA ONG Internationale » est une organisation spirituelle ayant le « statut consultatif spécial » auprès du Conseil Économique et Social de l’ONU. AISA contribue par les questions spirituelles et éthiques à la promotion et à la consolidation du Vivre ensemble entre les civilisations et les religions. Elle œuvre pour faciliter la compréhension des principes d‘égalité des genres, de non-discrimination, de progrès social et culturel de l’humanité, promouvoir une culture de paix et de lutte contre la pauvreté. Elle favorise la coopération culturelle, la fraternité et la compréhension réciproque des religions et spiritualités humaines. Elle veut faire obstacle au fondamentalisme, aux guerres religieuses afin de créer un monde plus juste et plus solidaire au service de l’humanité.