À l’occasion de cafés-débat, la Fondation pour l’innovation politique se propose de réagir et d’intéragir autour de différents ouvrages. En présence de l’auteur(e) et de Dominique Reynié, directeur général de la Fondation pour l’innovation politique, la discussion s’anime librement au gré des questions et réflexions de l’équipe.

Ce mardi 14 mai 2019, la Fondation pour l’innovation politique recevait Bernard Spitz, président de la Fédération Française de l’Assurance, du pôle international et Europe du Medef et du think tank Les Gracques, et auteur de « Merci l’Europe ! Riposte aux sept mensonges populistes » paru en février 2019 aux Éditions Grasset.

« Inégalités, chômage, terrorisme, migrants, péril environnemental… les citoyens européens ont peur. L’Europe ne les rassure plus. Pire, elle accroît leurs inquiétudes. Ils ont le sentiment qu’elle ne profite qu’à une minorité «  déracinée  »  (les financiers, les riches et les professions qui jouissent de la mondialisation) mais précipite pour les autres le déclassement, attaquant leurs langues, leurs modes de vie, leurs cultures, leurs entreprises, leurs emplois, leurs données privées, etc. Dans une Europe perçue comme faible et injuste, la tentation est grande de chercher le salut chez ceux qui parlent fort et critiquent les élites et le système. Leur stratégie consiste à s’appuyer sur les échecs et à tordre les faits pour justifier de solutions simplistes fondées sur autant de mensonges. »

Discussion à la Fondation pour l'innovation politique avec Bernard Spitz autour de son dernier ouvrage "Merci l'Europe! Riposte aux sept mensonges populistes".

Publiée par Fondation pour l'innovation politique sur Lundi 13 mai 2019