« L’Europe unie, c’est le porno sans frontière »[1]. Voilà l’argument de « choc » brandi par Joseph Daul, eurodéputé français et président du Parti Populaire Européen, dans une interview au quotidien Les Dernières Nouvelles d’Alsace[2], afin d’inciter les jeunes électeurs à aller voter le 25 mai prochain.

En effet, la faible participation des jeunes est une tendance récurrente en France. Un mal de notre société, et plus largement de l’Europe, contre lequel il est important de lutter. Cependant, citer comme exemple l’accès aux films pornographiques pour expliquer l’utilité de l’Europe, est-ce un argument convaincant ? Mais surtout, est-ce un argument suffisant ?

L’abstentionnisme électoral des jeunes, un danger pour l’Europe ?

D’une manière générale, en France la participation aux élections nationales diminue à chaque échéance, et encore plus concernant les élections européennes (document[3]). Cet abstentionnisme massif et croissant révèle un désintérêt des électeurs pour la chose publique, mais aussi une déconnexion entre la société et la sphère politique.

EUROPE

En mai 2013, l’Eurobaromètre publiait une enquête intitulée : « La Jeunesse européenne : participation à la vie démocratique »[4]. Celle-ci donnait une vue détaillée sur la participation des jeunes citoyens de l’Union européenne, mettant l’accent sur les intentions de participation pour les élections européennes de 2014.

A l’échelle globale de l’Europe, 64 % des participants au sondage affirmaient être susceptibles d’aller voter le 25 mai, dont 28 % avec certitude. Les pays avec les taux d’intention de vote les plus élevés étant les Pays-Bas, la Suède, l’Italie et l’Irlande (76 %).

En France, parmi les jeunes de 15 à 30 ans, 64 % des sondés disaient qu’ils iraient probablement voter lors des élections en 2014, parmi lesquels 34 % qui voteraient certainement.

Si l’on peut se satisfaire d’un 64 % de participation chez les jeunes, cela n’en reste pas moins une probabilité qui est loin de se vérifier dans les urnes… En effet, depuis plusieurs scrutins, on observe une nette croissance de l’abstention lors des élections européennes. C’est d’une véritable apathie des électeurs que souffre l’Union européenne.

Dès lors, l’abstention des jeunes lors des élections européennes met elle en danger la légitimité de la démocratie ? Comment les organisations, associations, institutions peuvent-elles accroître l’intérêt politique des jeunes pour l’Europe ?

 

Une méthode : des actions concrètes pour intéresser les jeunes à l’Europe

Le constat est sans appel, l’Europe est aujourd’hui malaimée. Perçue comme trop technocratique aux yeux des jeunes citoyens, elle est mise à l’écart et subit, de fait, un fort abstentionnisme qui lui nuit.

                Comment faire renouer le terme d’Europe avec celui d’espoir et de confiance dans l’esprit des jeunes ? Comment les intéresser à leur avenir européen ?

Plusieurs associations et institutions se sont engagées dans cette voie : voici leurs initiatives.

1.       Les Jeunes Européens à la rencontre des citoyens français[5]

Sous le Haut patronage du Parlement européen, les Jeunes Européens ont décidé de mettre en place des « Villages européens de la Jeunesse ». Depuis le 24 janvier, ils parcourent toute la France (Aix-en-Provence, Toulouse, Dijon, Rouen…) y organisant des activités pédagogiques, ludiques et culturelles. Par ce biais festif, les Jeunes Européens cherchent à toucher un public varié afin de l’informer sur les enjeux des élections européennes, et ainsi, le faire voter le 25 mai. Leur slogan : « Ton vote, ton Europe ».

2.       Le « #HappyVoting » [6] : la campagne de communication de l’Union européenne

Les services de l’Union européenne, en collaboration avec les organisations non-gouvernementales, tentent de promouvoir l’acte de voter pour les élections du 25 mai prochain. Pour ce faire, ils ont produit un clip « revigorant et amusant, qui montre des morceaux de vie d’Européens, qui dansent »[7]. Basée sur la chanson « Happy » de Pharrell Williams, la vidéo divertissante dévoile la vie de différents jeunes européens. Elle est mise en ligne sur internet, et sera diffusée lors de l’évènement « EYE 2014 ».

3.       « EYE 2014 »[8] : la rencontre des jeunes au Parlement européen à Strasbourg

Animé par le slogan « Des idées pour une Europe meilleure », du 9 au 11 mai prochain aura lieu au Parlement européen un évènement qui rassemblera plusieurs milliers de jeunes européens de 16 et 30 ans[9]. Au programme[10], des concerts, des débats, des ateliers, pour aborder les thématiques qui préoccupent les jeunes : chômage, révolution numérique, développement durable, valeurs européennes, avenir de l’Europe…

4.       Les activités européennes de la Maison de l’Europe de Paris[11]

La Maison de l’Europe de Paris organise depuis fin 2013 de nombreux évènements afin de faire vivre l’Europe au quotidien, ainsi que la citoyenneté européenne. C’est le cas par exemple de l’ « AP’EURO »[12], de la conférence « Y VOTE 2014 »[13], ou encore de l’évènement « Faites l’Europe »[14]… Lieu de rencontres et de débats, la Maison de l’Europe offre aussi un service d’information personnalisé.

5.       Le simulateur « mon vote 2014 »[15] créé par VoteWatch Europe[16]

VoteWatch a pour objectif d’encourager un meilleur débat, et d’inverser la tendance du désintérêt pour l’Union européenne, notamment en informant les jeunes. Pour cela, l’organisation a imaginé le site internet « myvote2014.eu »[17] sur lequel les utilisateurs peuvent se glisser dans la peau d’un eurodéputé en s’exprimant sur une question particulière. Par la suite, il leur est possible de comparer leurs votes avec ceux des parlementaires ainsi que des courants politiques nationaux et européens, afin de connaître leur tendance personnelle.

6.       Le projet « first time voters 2014 »[18] par EUNET[19]

Le Réseau européen pour l’éducation et la formation est composé d’ONG dont l’objectif est de propager l’idée européenne. Pour ce faire, ils ont souhaité recueillir la voix des jeunes qui voteront pour la première fois le 25 mai dans tous les pays européens. L’idée est de permettre l’échange des expériences via une plateforme commune.

7.       Sensibiliser à l’Europe avec « La Ligue des Jeunes Electeurs »[20]

Initiative lancée par le Forum européen de la Jeunesse[21], la campagne européenne League of Young Voters[22] est animée en France par le CNAJEP[23]. Cette Ligue chercher à sensibiliser, informer, permettre aux jeunes de rencontrer les élus et de participer aux débats européens, le tout dans le but premier de  « parler aux jeunes, parler des jeunes ».

8.       Guillaume Gallienne au service de l’Europe avec « Européens sans Frontières »[24]

L’association « Européens sans Frontières » défend la citoyenneté européenne. Plusieurs personnalités y ont apporté leur soutien, dont notamment Guillaume Gallienne. L’acteur de la Comédie Française a réalisé un clip vidéo[25] dans lequel il lit le poème rédigé par Philippe Cayla (président de l’association), intitulé « Allons enfants de l’Europe »[26].

Un but : faire renouer l’Europe et la Jeunesse durablement

Face aux craintes et questionnements des jeunes français sur l’Union européenne, de nombreuses initiatives sont là pour les orienter et les aider à mieux comprendre le Parlement. La multiplication des initiatives pédagogiques sur le fonctionnement et l’intérêt de l’Europe, en est une preuve.

Cependant, sensibiliser les jeunes générations aux problématiques européennes est-ce suffisant pour endiguer le phénomène d’abstention qui entrave la légitimité du scrutin ? L’enjeu ne va-t-il pas au-delà ?

Marine Caron

Image : Flickr_Victor_Hertz

[1] http://www.lessentiel.lu/fr/news/europe/story/23336060

[2] http://www.dna.fr/edition-de-strasbourg/2014/04/15/joseph-daul-quinze-ans-de-service

[3] http://www.lexpress.fr/actualite/politique/1979-2009-le-taux-de-participation-en-europe_765745.html

[4] http://ec.europa.eu/public_opinion/flash/fl_375_sum_en.pdf

[5] http://www.jeunes-europeens.org/les-villages-europeens-de-la-jeunesse-ton-vote-ton-europe

[6] http://www.happyvoting.eu/campaign

[8] http://www.europarl.europa.eu/eye2014/fr/programme/programme.html

[9] http://europa.eu/youth/france/event/eye-rencontre-des-jeunes-europ%C3%A9ens-9-11-mai-2014-strasbourg_fr

[10] http://www.epgencms.europarl.europa.eu/cmsdata/upload/05bce9b1-7796-4afd-a73a-30bdc540166c/EYE_2014_programme_FR_21032014.pdf

[11] http://www.paris-europe.eu/0026-Europe-Direct/2-Activites-Europeennes.htm

[12] http://www.paris-europe.eu/0123-931-Ap-euro.html

[13] http://www.paris-europe.eu/0123-1003-La-participation-des-jeunes-aux-elections-europeennes-Yvote-Paris-2014.html

[14] http://www.paris-europe.eu/0123-1057–Faites-l-Europe-L-Europe-sur-le-parvis-de-l-Hotel-de-Ville-de-Paris.html

[16] http://www.votewatch.eu/

[17] http://www.euractiv.fr/eu-elections-2014/un-outil-en-ligne-pour-interesse-news-530605

[19] http://www.european-net.org/?lang=fr

[20] http://www.liguedesjeuneselecteurs.fr/index.php

[21] http://www.youthforum.org/fr/

[22] http://www.youthforum.org/fr/

[23] Comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d’éducation populaire, en association avec l’ANACEJ (Association nationale des conseils d’enfants et de jeunes) et les CEMEA (Centres d’Entrainement aux Méthodes d’Education Active).

[24] http://www.europeenssansfrontieres.eu/fr/

[25] http://www.ozap.com/actu/guillaume-gallienne-s-engage-pour-l-europe-dans-un-clip/452875

[26] http://www.europeenssansfrontieres.eu/elements/allons_enfants_de_l_europe.pdf