Depuis trois ans, les ventes de livres numériques explosent aux Etats-Unis, elles ont plus que doublé chaque année, obligeant la deuxième chaîne américaine de librairie Borders a déposé son bilan et à fermer 30 % de ses magasins. Selon l’association des éditeurs américains, la vente de livres numériques a augmenté de 200 % au mois de février 2011 par rapport à  février 2010. La part de livres audio téléchargés a également augmenté de 36 % sur la même période. Cet engouement peut être imputé au fait que les Américains reçoivent de plus en plus de plateformes électroniques en cadeau de la part de leur proches et à la grande variété de choix qui leur est proposée. En février 2011, aux Etats-Unis, les e books représentaient le premier format de lecture, toutes catégories confondues (livres et magazines pour adultes, journaux, livres et magazines pour enfants…). Cette nouvelle technologie offre une plus grande liberté au consommateur qui peut lire n’importe où et à n’importe quel moment, sans  avoir à emmener un livre ou un journal parfois encombrant avec lui. Le numérique semble remplacer peu à peu le poche.

En France, le livre numérique est encore inexistant par rapport aux Etats-Unis. L’ebook était la vedette du Salon du livre à Paris au mois de mars. Mais le marché semble se développé très rapidement. En 2010, les ventes d’ebook  représentaient 10 % du marché en quantités vendues contre 23 % en 2011. Il est difficile d’analyser pour le moment si le livre numérique va remplacer le livre papier en France…

Source : RTL.be et Le Figaro