À la suite des attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015, le Président de la République a confié aux deux assemblées, l’Assemblée nationale et le Sénat, la mission de conduire une réflexion sur la citoyenneté et le sentiment d’appartenance nationale : « une quinzaine de propositions concrètes » devront être présentées « durant la première quinzaine d’avril ». Les deux assemblées ont décidé de travailler séparément. La Fondation pour l’innovation politique est associée à chacune des deux assemblées.

Auprès de l’Assemblée nationale : engagement citoyen et appartenance républicaine.

Pour mener à bien sa mission, l’Assemblée nationale a souhaité associer deux fondations à ses travaux, la Fondation Jean-Jaurès et la Fondation pour l’innovation politique. Nous sommes d’ores et déjà engagés aux côtés des députés pour la conduite des auditions, la réalisation des enquêtes, les délibérations et la rédaction des propositions.

Auprès du Sénat : république, laïcité et sentiment d’appartenance à la nation.

Le Sénat a également voulu associer étroitement la Fondation pour l’innovation politique à la conception et à la conduite de ses travaux sur des thèmes complémentaires concernant l’engagement républicain, la laïcité et le sentiment d’appartenance à la nation. De même ici, nous sommes d’ores et déjà engagés aux côtés des sénateurs pour la conduite des auditions et des délibérations ainsi que pour la rédaction des propositions.

Dans le cadre de cette mission, la commission d’enquête sur le service public de l’éducation a entendu le 19 février 2015, Alain Finkielkraut, philosophe et essayiste, membre de l’Académie française. Retrouvez son intervention.