Journée de l’EPhEP
Samedi 28 janvier 2017 14h – 18h30

Auditorium du Centre Sèvres – 35 bis, rue de Sèvres 75006 Paris

A3_EPHEP_POPULISME_091216

« Le populisme n’est pas une maladie qui affecte le peuple.
Il est plutôt le symptôme de ceux dont l’opportunisme, mis en programme pour séduire le peuple, lui promet de devenir le maître de demain.
Évidemment le rebelle aussi bien que l’électeur séduit se retrouveront, à l’issue, ces éloquents promoteurs juchés sur leur tête : rétablissement fatal du clivage propre, à ce jour, à tout groupe social.
Ayons une pensée pour les millions qui périrent, il y a peu encore, pour avoir suivi l’appel de ces trompes.
Mais le fait extraordinaire est que, malgré l’expérience, ça marche toujours.
Où donc gîte le défi cit dans la culture pour que la menace reste d’actualité ? »
Charles Melman
08/12/16

Hélène L’Heuillet,
philosophe à l’Université Paris-Sorbonne, psychanalyste (ALI) : Le populisme, pathologie de la démocratie ou nostalgie d’une société close.

Dominique Reynié,
professeur des Universités à Sciences Po, directeur général de la Fondation pour l’innovation politique : Déstabilisation existentielle et politique patrimoniale.

Alain Rouquié,
directeur de la Maison de l’Amérique Latine, ancien Ambassadeur de France au Brésil, directeur de
recherche émérite à la Fondation nationale des sciences politiques : Populismes, opportunismes
et tentation majoritaire.

Denis Salas,
magistrat, président de l’Association Française pour l’Histoire de la Justice : Le ressort persistant du populisme pénal.

Dr Charles Melman,
psychiatre, psychanalyste, doyen de l’EPhEP, fondateur de l’ALI : Les deux savoirs.

DISCUTANT
Dr Claude Landman,
psychiatre, psychanalyste, vice-doyen de l’EPhEP

Inscriptions et renseignements :
www.ephep.com – www.facebook.com/ephep.psy
ephep@orange.fr – 01 42 86 13 93

Public : 20 € • Étudiants et demandeurs d’emploi : 10 € • Auditeurs et membres ALI : 15 € • Formation continue : 40 €