Désormais, les chaînes de radio et de télévision ne pourront plus citer les noms des réseaux sociaux comme sources d’informations. Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a tranché : les journalistes devront employer le terme générique « réseau social » pour remplacer les mentions à Facebook ou Twitter.

Le CSA a été saisi par une chaîne de télévision qui se demandait si renvoyer les téléspectateurs aux pages des réseaux sociaux consacrées à ses émissions constituait une forme de publicité clandestine. Les neuf membres du CSA se sont penchés sur la question le 12 avril dernier et ont délivré leur verdict ce samedi : « le renvoi des téléspectateurs ou des auditeurs à la page de l’émission sur les réseaux sociaux sans les citer présente un caractère informatif, alors que le renvoi vers ces pages en nommant les réseaux sociaux concernés revêts un caractère publicitaire ». Citer les réseaux sociaux constitue une violation du décret du 27 mars 1992 « prohibant la publicité clandestine » (art.9).

Toute publicité par renvoi à Facebook, Twitter ou encore Linkedln est donc explicitement proscrite. Cette décision du CSA va vraisemblablement donner lieu à de nouveaux débats relatifs à l’utilisation des nouvelles technologies de communication. En effet, si l’on suit la logique de cette interdiction, les renvois vers les moteurs de recherche tels que Google et Yahoo devraient eux aussi être proscrits, et il ne serait pas étonnant que des décisions similaires soient prises concernant les renvois vers les applications iPhone ou Android des émissions ou des chaînes de télévision ou de radio.

Source : Lepoint.fr, Le Nouvel Observateur, Lemonde.fr