La Fondation pour l’innovation politique, la Konrad Adenauer Stiftung et l’Institut Afrique moderne organisaient les 6 et 7 février 2007 un colloque international à Ouagadougou autour de 53 personnalités, universitaires, experts et politiques africains et européens afin de proposer des voies d’avenir à la relation Afrique-France-Europe. Les trois fondations ont souhaité présenter les premières conclusions sous forme d’une déclaration de convictions. Le colloque était présidé par le Professeur Dominique Lecourt, directeur du Centre Georges Canguilhem, président du comité d’éthique de l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et membre du conseil de surveillance de la Fondation pour l’innovation politique. Ce texte retrace les premières conclusions des débats de ces deux journées, auxquelles participaient notamment Messieurs les anciens Premiers ministres Mamadou Lamine Loum et Jean-Paul Ngoupandé, Messieurs les ministres Hubert Védrine, Michel Roussin et Charles Josselin, les présidents de société Zadi Kessy et Gervais Koffi Djondo.