L’irruption d’Internet dans la campagne présidentielle de 2007 représente une véritable révolution dans la communication politique en France et dans la relation entre les élus, les médias et les citoyens. On n’en mesure pas encore toutes les conséquences, qui seront surtout visibles lors des prochaines échéances, notamment locales et régionales. Quant à l’impact de cette « net-campagne » sur le résultat lui-même, il est réel, mais paradoxal.