En 2004-2005, le gouvernement australien a entrepris une réforme en profondeur de son système d’enseignement supérieur. Au programme de la réforme : le financement des études universitaires, la gouvernance des universités, mais aussi l’évaluation des études dans les campus universitaires, y compris ceux installés à l’étranger.En Australie, les études au niveau de licence (bachelor degree) sont subventionnées par l’Etat, les frais d’inscription restant à la charge de l’étudiant – généralement grâce à un prêt accordé par l’Etat. Une fois intégré au monde du travail, si son salaire annuel dépasse 40 000 $AUD (soit 25 000 €), il commence à rembourser l’Etat par les impôts ; si en revanche son salaire est inférieur au salaire minimum, les études sont gratuites.