La social-démocratie va mal. Partout en Europe, elle essuie des revers très importants. Lorsqu’elle parvient à s’imposer sur le plan électoral, c’est en empruntant une partie de ses idées à la droite et sans parvenir à appliquer une politique significativement différente. En réaction à cet état de fait, Sir Stuart Bell proposait de refonder la social-démocratie en l’adaptant au contexte de la globalisation. Décédé le 13 octobre 2012, Sir Stuart Bell était député travailliste au Parlement britannique et membre du Conseil de surveillance de la Fondation pour l’innovation politique.

36 pages, 3€ | Décembre 2011 | ISBN 978-2-36408-027–0