A l’heure des élections néerlandaises retrouvez la note de la Fondapol intitulée Pays-Bas : la tentation populiste. Son auteur, Christophe de Voogd, professeur agrégé d’histoire à Sciences Po, y analyse en profondeur une société néerlandaise longtemps considérée comme ouverte, solidaire et confiante mais aujourd’hui en proie à un malaise historique (crise de la gouvernance, interrogations sur l’intégration de l’islam, etc.). Au terme d’une décennie de mutations dans la société, assiste-t-on à la fin de la tradition conciliante du modèle néerlandais (poldermodel) aujourd’hui confronté à la tentation populiste ?