La mise en concurrence du transport régional de voyageurs constitue une évolution inéluctable. Au contraire d’une privatisation, elle doit être considérée comme une chance pour ce fleuron français qu’est la SNCF, forte de son histoire issue du libéralisme de la révolution industrielle du XIXe siècle, des compétences exceptionnelles de ses collaborateurs et de sa renommée mondiale. L’opportunité lui est donnée, au travers de cette évolution majeure, de contribuer encore davantage au développement du service public ferroviaire qui appartient à notre patrimoine national. Plus que jamais ce service public joue un rôle essentiel pour les transports du quotidien, la cohésion territoriale et sociale de notre pays, le développement de notre économie et la transition écologique et énergétique. Maintenant que le droit national est conforme aux ambitions européennes, la SNCF possède toutes les cartes en main pour réussir ce défi, aussi bien pour limiter la dépense publique et améliorer l’offre de services aux usagers que pour maintenir – mieux encore, pour développer – la desserte de tous les territoires.

Cette note a été écrite par David Valence, vice-Président de la Région Grand Est, maire de Saint-Dié-des-Vosges, et François Bouchard, directeur général de la CCI-Grand Est.