Dans cette note, Aifang Ma revient sur les politiques chinoises qui ont permis l’essor de l’intelligence artificielle (IA). De l’élaboration de stratégies conquérantes aux investissements colossaux engagés, les géants de l’e-commerce et le gouvernement de Xi Jinping ont façonné un climat social propice au développement de cette nouvelle technologie. De cette façon, le Parti communiste chinois entend répondre à des impératifs économiques, sécuritaires, sociaux et environnementaux. Son objectif est clair : la Chine souhaite rattraper les États-Unis d’ici 2020, les dépasser en 2025 et devenir leader mondial en 2030. Pour ce faire, le gouvernement mise sur la définition de programmes nationaux sur le long terme et sur les partenariats entre les différents acteurs agissant pour le compte des entreprises et de l’État dans le cadre d’une vision politique ambitionnant clairement le leadership mondial de la Chine au XXIème siècle.

Cette note a été écrite par Aifang Ma, doctorante et enseignante au Centre d’études européennes et de politique comparée de Sciences Po, titulaire d’une licence en Langue et Littérature française. Son mémoire de licence sur la crise de la dette souveraine de la zone euro a obtenu le prix Excellence. Ayant parallèlement fait deux masters à Beijing Foreign Studies University et à Sciences Po Paris en master Affaires Européennes, elle a successivement travaillé à l’UNESCO à Paris et à l’Ambassade de France en Chine à Beijing.