En plein débat sur la transition énergétique se pose la question suivante : comment caractériser l’électricité ? À la fois marchandise et service public, l’électricité est un produit vendu à travers un réseau interconnecté à l’échelle européenne, lequel requiert une gestion très particulière. C’est aussi un produit que l’on ne sait pas stocker à grande échelle avec les technologies actuelles, du moins à des coûts acceptables. Cependant, l’électricité n’est pas une marchandise comme une autre, non seulement du fait de ses caractéristiques physiques mais aussi en raison de son caractère stratégique. Ce produit n’échappe en effet pas totalement aux règles du marché mais sa gestion dépend beaucoup des décisions publiques, aussi bien au niveau des choix de production qu’à celui de l’organisation des réseaux. Cette note explore les particularités de cette industrie de réseaux, ses évolutions au cours des dernières années, entre « vague du marché » et « vague verte », ainsi que les perspectives actuelles de réformes, marquées par l’incertitude.

Cette note a été écrite par Jacques Percebois, professeur émérite à l’université de Montpellier, directeur du Centre de recherche en économie et droit de l’énergie (Creden).