Au sein d’une économie mondiale instable, trois des principaux pays pollueurs – États-Unis, Chine, Inde – ont été jusqu’ici réticents à signer tout accord climatique contraignant. Dans ce contexte, il semble difficile pour l’Union européenne d’engager de sérieux efforts environnementaux sans risquer de dégrader la compétitivité de ses entreprises. Comment concilier compétitivité et environnement ? Peut-on attendre une évolution des positions des principaux pays pollueurs ? Durant les décennies à venir, ces enjeux complexes joueront un rôle central dans la régulation de la mondialisation.La Fondation pour l’innovation politique s’est attachée à l’étude des positions européenne, américaine, chinoise et indienne, afin de proposer les grandes lignes d’une stratégie communautaire qui permette d’allier compétitivité et environnement.

Etude sous la direction d’Elvire Fabry et de Damien Tresallet