Accueil Fondapol » Etudes » Etat, Puissance publique » Vers l’administration citoyenne (5/12)

Vers l’administration citoyenne (5/12)

par , le

Avec la généralisation des usages d’Internet, les mentalités ont intégré la notion de réseau, d’ubiquité et d’interaction à distance. C’est dans ce contexte que les gouvernements, confrontés à la demande d’une meilleure utilisation de l’argent public et d’une simplification des démarches administratives, sont entrés dans l’ère de l’administration dématérialisée et du gouvernement électronique. Découvrez la cinquième idée des 12 idées pour 2012, Vers l’administration citoyenne.

Lire et télécharger l’idée 5 : Vers l’administration citoyenne

 

Vers l’administration citoyenne (5/12)

Lire le commentaire sur le blog Trop Libre « L’administration citoyenne : vers une nouvelle économie du pouvoir ».

Découvrez également l’ensemble des 12 idées pour 2012 :

  1. Priorité à la règle d’or
  2. De l’Etat providence à l’Etat solidaire
  3. Relancer le pouvoir d’achat
  4. Repenser l’Etat
  5. Vers l’administration citoyenne
  6. L’écologie sans la décroissance
  7. Intensifier la démocratie !
  8. Couple, famille : pour l’égalité
  9. Oui à la diversité, non au multiculturalisme
  10. Pour une fédération franco-allemande
  11. Nouveau monde, nouvelles générations
  12. Ecole : la révolution de la responsabilité.

Une réponse à Vers l’administration citoyenne (5/12)

  1. BACHAUD YVAN dit :

    Quelques extraits commentés des affirmation de FONDAPOL :
     » Rendre transparent le fonctionnement des administrations publiques, c’est organiser le partage du pouvoir et des responsabilités ».
    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
    Y.B. La transparence ne donne AUCUN pouvoir au citoyen, sauf celui de « savoir »qu’il a déjà depuis 1978 par l’accès aux documents administratifs sans avoir aucun pouvoir à aucun niveau territorial!
    Si en ALLEMAGNE dans toutes les communes et tous les Länder les citoyens peuvent IMPOSER un référendum pour décider de ce qui les regarde.
    Le référendum d’initiative citoyenne (RIC) n’existe pas en France bien que 82 à 88% des Français y soient favorables.
    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
     » La figure d’un pouvoir administratif concentré dans quelques mains et tenant les administrés à distance des décisions n’est plus admise. Les
    citoyens ont changé. »
    °°°°°°°°°°°°°°°°°°
    Les citoyens demandent depuis des décennies l’instauration du RIC.
    En 2003 ils étaient 84% a demander des conseils de quartiers qui puissent prendre des décisions;( comme ouverture d’une crèche)
    Ils ont eu la loi bidon du 13.08.2004 qui dispose que 20% des inscrits d’une commune peuvent demander une consultation sur tous sujets MAIS le conseil municipal peut refuser de l’organiser et ce n’est qu’un simple avis!
    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    L’administration va devoir s’adapter aux changements qui ont
    déjà affecté le monde des entreprises, où le modèle vertical
    très hiérarchisé a progressivement cédé la place à un modèle
    horizontal et « collaboratif ». Les agents de l’État et des
    collectivités locales devront bientôt échanger davantage et
    « composer » avec le public des administrés. La « bureaucratie
    centralisée » et « bétonnée », si souvent et justement caricaturée,
    va se dissoudre.
    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
    Y.B Que je sache ; L’administration est hiérarchisée et les administrations centrales régies par les lois et les décrets..
    Le changement ne peut donc venir que de décisions politiques.
    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
     » Et les citoyens veulent désormais porter un regard direct sur les dépenses publiques. »
    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°
    Les cour des comptes régionales et nationale donnent les infos, pas de problèmes..
    Les Français ne veulent pas un  » regard  » sur les dépenses publiques mais disposer à tous les niveaux territoriaux du référendum d’initiative citoyenne , comme en Suisse et la moitié des états des USA pour pouvoir intervenir préventivement dans ces dépenses.

    Quand le peuple est comme en France réduit au silence pendant les 5 ou 6 ans qui séparent deux scrutins de même niveau. Il n’est pas le souverain.
    Cela viole l’article 3 de la Constitution.
    Il faut le dire , quand même, non ?
    Des universitaires US et suisses, par des études sur des décennies ont prouvé que dans les états ou cantons qui pratiquent les RIC les dépenses publiques, et l’endettement , les impôt, sont beaucoup plus faibles que dans les autres.Et les résultats économiques sont meilleurs..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>