Alors que les Assises de la mobilité se sont terminées fin 2017 et que le ministère chargé des Transports travaille à l’élaboration de la loi d’orientation des mobilités qui, trente-cinq ans après la loi d’orientation des transports intérieurs (Loti), doit poser les bases d’une nouvelle politique de transport, cette note vise à resituer les grands enjeux de la mobilité. Elle s’attache notamment à montrer la priorité qu’il y a à donner aux liens entre centres urbains et périphéries (au sens large du terme). Après un diagnostic précis sur les enjeux de mobilité, elle élabore des propositions en agissant sur les quatre composantes de la mobilité que sont les services de mobilité, les aménagements des espaces et des infrastructures, le financement et la gouvernance.

Cette note a été écrite par Jean Coldefy, directeur du programme mobilité 3.0, ATEC ITS France, expert indépendant, ancien adjoint du service mobilité urbaine de la Métropole de Lyon.