Après avoir repris la ferme familiale en 2010, cette jeune agricultrice de l’Aveyron, exploite 90 hectares de cultures en articulant semis direct et diminution, voire suppression, de l’utilisation des produits phytosanitaires. Cette technique possède un double avantage important: elle respecte les nappes phréatiques tout en revivifiant les sols. En 2011, Sarah Singla remporte la bourse Nuffield. Elle nous parle de l’avenir les pieds sur terre.