Le nombre de simulations réalisées avec le simulateur de vote de la Fondapol pour connaître les résultats de la présidentielle 2012 est en constante augmentation. Les internautes ont bien compris l’utilité de ce petit outil de calcul ludique qui permet de voir comment se joue l’élection présidentielle. Parmi les quelques rares remarques qui nous ont été adressées par les utilisateurs, il en est une qui porte sur la question de l’abstention. En effet, les tableaux de vote du 1er tour affichent les suffrages exprimés et non l’abstention. En conséquence, on ne peut reporter les suffrages des abstentionnistes du 1er tour qui décideraient de voter au 2d tour au profit de l’un des deux finalistes. En considérant que le calcul du 1er tour ne peut se faire que sur la base de 100 % (suffrages exprimés), les reports de voix au 2d tour se font nécessairement sur la même base de calcul. Les internautes qui voudraient donner davantage de poids aux électeurs abstentionnistes du 1er tour peuvent utiliser une astuce pour tenter de les prendre en compte au 2d tour : dans le simulateur de vote, si, par exemple, je reporte au 2d tour 80% des voix de l’un des dix candidats du 1er tour sur l’un des deux finalistes et 10% sur son concurrent, cela implique que le solde, soit 10 %, correspond au niveau de l’abstention. Si je veux intégrer le vote de certains abstentionnistes du 1er tour qui seraient devenus électeurs au 2d tour, je peux tout simplement choisir de grossir le chiffre de 80% en le portant, par exemple, à 82%. Ces 2% supplémentaires représentent alors une fraction des électeurs qui s’étaient abstenus lors du 1er tour mais qui décident de prendre part au tour décisif.

Claude Sadaj