La Fondation pour l’innovation politique (Fondapol) a recensé les attentats islamistes dans le monde sur les quarante dernières années. Au total, 167 000 morts ont été dénombrés entre 1979 et 2019. Si la France compte 317 personnes tuées pendant cette même période, d’autres pays du globe ont été beaucoup plus touchés.

Visualiser la violence des attentats islamistes sur les 40 dernières années, voilà le sujet de l’étude publiée par la Fondation pour l’innovation politique (Fondapol). Entre 1979 et 2019, un peu plus de 35 000 actes terroristes islamistes ont été perpétrés aux quatre coins du globe, faisant au total 167 000 morts.

Pour réaliser ce constat, la Fondation a notamment recueilli « les informations sur les attentats depuis 1979 via les moteurs de recherche », ou encore réaliser « le croisement des bases de données existantes » et s’est appuyée sur les « recherches académiques » sur le sujet.

2 977 victimes le 11 septembre 2001

Suivant les données publiées, l’attentat du World Trade Center du 11 septembre 2001 avait fait 2 977 victimes, et est l’acte terroriste le plus meurtrier à ce jour. Juste derrière, la « bataille de Mossoul », où les combats entre les forces de l’État Islamique et l’armée irakienne, avaient engendré la mort de 1 570 personnes entre le 6 et le 10 juin 2014.

La Fondation pour l’innovation politique a ainsi recensé les attentats du monde entier. Notre carte ci-dessous permet de visualiser quels pays ont été le plus impactés depuis 40 ans.

On se rend compte que l’Europe, ou encore les Amérique sont assez peu touchées par les attentats islamistes. L’Afrique du nord, ou encore les États de la mer d’Arabie le sont beaucoup plus. Parmi les 167 000 morts dénombrés entre 1979 et 2019, près d’un quart était d’origine irakienne (41 544 morts).

L’Irak devance l’Afghanistan (36 725 morts) et le Nigéria (18 525 morts).

La France, pays européen le plus touché

À l’échelle européenne, la France est le pays ayant compté le plus de morts, avec 317 causés par près de 71 attentats islamistes. C’est 100 morts de plus que l’Espagne (232 morts lors de 16 attentats), et trois fois plus que le Royaume-Uni (101 morts lors de 22 attentas).

Invité sur le plateau de Franceinfo ce mercredi, le directeur général de la Fondation pour l’innovation politique, Dominique Reynié, est revenu sur le cas français. Il précise que « 42 morts » ont été enregistrés « entre 2013 et aujourd’hui. »

« 63 % des morts par attentat depuis 2013 sont des morts par attentat islamiste », précise-t-il. Plus précisément, la France a connu deux années noires, celles de 2015 (attentats de Paris) et de 2016 (14 juillet à Nice), où respectivement 150 et 89 personnes ont perdu la vie.