Olivier Bost, editorialiste chez RTL, cite l’étude 2022, le risque populiste sur la protestation électorale. Alors qu’un vote contestataire est bien ancré aux États-Unis, l’hypothèse d’un tel scénario est possible en France en vue de la présidentielle de 2022, où Marine Le Pen pourrait être élue en cas de forte abstention.

Regarder l’émission ici.