La Fondation pour l’innovation politique était présente en Tunisie du 11 au 17 septembre dans le cadre d’une mission internationale d’observation de l’élection présidentielle tunisienne. Après deux jours de rencontres et d’échanges à Tunis avec la délégation de l’International Republican Institute, Dominique Reynié, directeur général de la Fondation, et Victor Delage, responsable des études, ont été respectivement à Beja et Siliana. Pendant trois jours, ils ont rencontré des personnes de la société civile, des ONG, des politiques, des médias locaux, etc. Le 15 septembre, nos deux délégués ont chacun visité une dizaine de bureaux de vote dans l’ensemble de leur région avant d’observer le déroulement du dépouillement.

Les élections présidentielles en Tunisie ont été marquées par de nombreuses étapes démocratiques, notamment le premier débat télévisé dans le monde arabe entre les candidats et un nombre record d’électeurs inscrits. Très disputée, l’élection s’est déroulée dans un climat de stagnation économique et de déception quant au rythme des réformes. Au premier tour, les Tunisiens ont placé en tête le juriste conservateur Kaïs Saïed (18,40 %), devant le magnat de la télévision Nabil Karoui (15,58 %). Bien des hypothèques demeurent sur la suite de ce processus électoral crucial pour la consolidation de la transition démocratique en Tunisie, berceau et seul rescapé de la vague des « printemps arabes ».