Pendant longtemps, l’électricité a été le symbole de la modernité, porteuse d’un type de progrès technique et dont l’impact sur les modes de vie a été tout à fait essentiel. Cette modernité s’est traduite par la volonté d’encourager et de favoriser l’essor et la pénétration de cette énergie particulière. Des années 1880 jusqu’aux années 1970, l’électricité, sous des modalités diverses, a accompagné une profonde mutation des modes de vie. Dans cette première partie, les auteurs retracent, en s’appuyant sur des travaux d’anthropologie culturelle, l’évolution des principaux usages de l’électricité qui ont transformé la société française à partir de quelques exemples symboliques et heuristiques.

Cette note a été écrite par Alain Beltran, directeur de recherche au CNRS (SIRICE), et Patrice Carré, historien et chercheur.

La seconde partie de cette note, publiée simultanément, s’intitule :
Une civilisation électrique (2) Vers le réenchantement.