Pour accompagner la publication des notes Réduire la dette grâce à la Constitution : créer une règle budgétaire en France et Stratégie pour une réduction de la dette publique française, respectivement par Jacques Delpla et Nicolas Bouzou, la Fondapol publie un sondage sur la perception de la dette publique par les Français.La question des finances publiques, et notamment celle de la dette, figure désormais parmi les principales préoccupations des Français (toutes catégories d’âge et socioprofessionnelle confondues) dont la grande majorité se déclarent inquiets de l’évolution des déficits de l’Etat. Peut-être parce qu’ils savent que leurs enfants  devront payer la facture. Les Français ont d’ailleurs une approche de la dette dominée par une dimension plus morale qu’économique et financière : 69% d’entre eux considèrent que le problème de la dette est qu’elle constitue « un lourd fardeau pour les générations futures ». L’inquiétude pour les finances publiques se combine également avec un niveau très élevé d’inquiétude concernant le problème des retraites.
Pour réduire les déficits, les Français privilégient la baisse des dépenses de l’État (92 %) par rapport à une augmentation des prélèvements obligatoires (8 %).
Enfin, autre signe du niveau de l’importance et de l’urgence du problème pour nos compatriotes : une grande majorité d’entre eux (72%) estiment que la crise économique ne justifie pas de reporter l’effort de réduction de la dette.

Les résultats du sondage sont disponibles en téléchargement sur ce document. Une présentation en reprend également ci-dessous les principaux résultats.

Principaux résultats du sondage