Les problèmes de logement suffiraient presque à expliquer la fragilisation des classes moyennes et le sentiment de déclassement qu’elles éprouvent.
Dans cette note, Julien Damon montre en effet que la politique du logement repose sur des mécanismes sociaux et fiscaux qui défavorisent les classes moyennes alors qu’historiquement cette politique leur était largement destinée.

Le résultat est une scission du monde des classes moyennes. En termes d’aspiration comme de logement, une fraction supérieure tend à se rapprocher des conditions qui sont celles des ménages les plus aisés ; en revanche, la fraction inférieure partage au contraire peu à peu les difficultés sociales et territoriales des catégories populaires. Cette note est la quatrième et dernière de notre série portant sur les classes moyennes.

40 pages, 3€ | Décembre 2011 | ISBN : 978-2-36408-024-9

Les classes moyennes et le logement – Julien Damon>