Jérôme Fourquet et Sylvain Manternach – Calais : miroir français de la crise migratoire européenne (2)

le 07 mars 2017 | Valeurs

Dans cette seconde partie, consacrée à la crise migratoire à Calais depuis 2014, les auteurs montrent comment, entre les élections européennes de 2014 et les élections régionales de 2015, le Front national a progressé à Calais et dans ses environs comme nulle part ailleurs en France. Ils abordent ensuite la question de la délinquance, bien […]

Lire la suite

Jérôme Fourquet et Sylvain Manternach – Calais : miroir français de la crise migratoire européenne (1)

le 07 mars 2017 | Valeurs

À Calais, depuis le milieu des années 1990 et l’ouverture du tunnel sous la Manche, la pression migratoire est allée grandissante. Aux réfugiés kosovars ont succédé Afghans, Iraniens, Soudanais ou encore Érythréens, et à la « jungle » pachtoune démantelée à l’été 2009 a succédé, en 2015, la « nouvelle jungle », véritable bidonville en […]

Lire la suite

Eddy Fougier et Jérôme Fourquet – Le Front national en campagnes. Les agriculteurs et le vote FN.

le 26 octobre 2016 | Valeurs

Le vote des agriculteurs lors de l’élection présidentielle de 2017 devrait être scruté de près car on observe depuis le début des années 2000 une montée notable de la popularité des idées du Front national au sein du monde agricole. En 2017, Marine Le Pen pourrait donc y effectuer une nouvelle percée spectaculaire. Or le […]

Lire la suite

Jérôme Fourquet et Sylvain Manternach – Départementales de mars 2015 (1) : le contexte

le 24 août 2015 | Valeurs

Les 22 et 29 mars 2015, les Français ont été appelés aux urnes pour élire leurs conseillers départementaux. Cette note, la première d’une série de trois consacrées à ce scrutin, s’intéresse au regard porté par les électeurs sur leur département ainsi qu’à l’engagement des forces politiques dans cette bataille électorale.

Lire la suite

Jérôme Fourquet – Européenne 2014 (1) : la gauche en miettes

le 15 octobre 2014 | Valeurs

Marqué par l’impopularité record du Président de la République, le PS, avec moins de 14%, a fait moins bien que la liste Rocard en 1994 qui était son plus faible score. Dans le même temps, malgré cette déroute socialiste, ni Europe Écologie-Les Verts ni le Front de gauche ne sont parvenus à tirer leur épingle du jeu.

Lire la suite