L’émergence d’un islam spirituel et progressiste, encouragée par les auteures de cette note, est attendue par un grand nombre de Français musulmans. C’est une demande de liberté au sein de leur foi, qui offre les jalons d’un cheminement spirituel nourri par la modernité. Cette vision s’inscrit dans le projet d’un lieu de culte, la mosquée Sîmorgh, qui consacrerait un certain nombre de principes fondateurs. Dans cette mosquée, les femmes sont imams et dirigent tous les offices, y compris celui des hommes. La prière rituelle y est mixte. Toute musulmane et tout musulman peut diriger la prière si elle ou il le souhaite. Il n’y a donc pas d’imam référent. Toute femme, y compris imam, est libre de porter ou non un voile. Tous les sermons sont en français, incitant à une véritable appropriation de l’islam par les Français musulmans, leur permettant une compréhension approfondie du discours en offrant la possibilité de passer les messages religieux au crible de l’esprit critique. Enfin, les musulmans de toute obédience y sont les bienvenus. Ce projet est porté par le mouvement Voix d’un islam éclairé (V.I.E.), fondé en septembre 2018 par les deux auteures de cette note et soutenant une conception d’un islam situé entre la fidélité à ses héritages et l’ouverture à l’avenir.

Eva Janadin et Anne-Sophie Monsinay sont cofondatrices de Voix d’un islam éclairé (V.I.E.) et porteuses du projet de la mosquée Sîmorgh. En 2017, Eva Janadin a cofondé l’Association pour la renaissance de l’islam mutazilite (ARIM) qui vise à faire découvrir ce courant théologique rationaliste. Anne‑Sophie Monsinay, disciple d’un maître issu d’une tradition mystique non dualiste (absence de séparation entre Dieu et l’être humain), intervient dans des conférences sur ces thématiques. Toutes deux administrent le groupe Facebook « Soufisme progressiste », pour engager l’islam dans le temps présent et offrir aux musulmanes et aux musulmans qui en ont besoin des espaces de dialogue libres loin de toute pression communautaire et familiale.

Cette note a été écrite par Eva Janadin, cofondatrice des Voix d’un islam éclairé (V.I.E.) et porteuse du projet de la mosquée Sîmorgh avec Anne-Sophie Monsinay. Cofondatrice en 2017 de l’Association pour la renaissance de l’islam mutazilite (ARIM), qui vise à faire découvrir ce courant théologique rationaliste. Inspirée par la mystique soufie, elle est engagée depuis plusieurs années sur les réseaux sociaux pour engager l’islam dans le temps présent et offrir aux musulmanes et aux musulmans qui en ont besoin des espaces de dialogue libres, loin de toute pression communautaire et familiale, et Anne-Sophie Monsinay, cofondatrice des Voix d’un islam éclairé (V.I.E.) et porteuse du projet de la mosquée Sîmorgh avec Eva Janadin. Disciple d’un maître issu d’une tradition mystique non dualiste (absence de séparation entre Dieu et l’être humain), elle est engagée depuis plusieurs années pour rendre visible un islam spirituel et progressiste, intervient dans des conférences sur ces thématiques et administre avec Eva Janadin le groupe Facebook « Soufisme progressiste ».